© 2017 by Grande Loge Initiatique Féminine Francophone

FONDEMENTS

Le Grand Architecte de l'Univers

« Cet univers bien ordonné ne se suffit pas à lui-même. Il y a une raison des choses qui donne et produit tout»,  écrit Leibniz.

L’invocation au (et non du) Grand Architecte de l’Univers, principe créateur, symbole de l’Unité et de l’Absolu est la reconnaissance d’un ordre, d’un plan, d’une finalité.

Symbole de la construction intérieure dont l’initiée est à la fois la pierre, le constructeur et l’édifice à réaliser, l’architecture nous mène du bâti au bâtisseur. L’univers, nous conduit au Grand Architecte de l’Univers.

Il est Ordre et Lumière, la Lumière déterminant l’Ordre. Ordo ab Chao , devise du Rite Ecossais Ancien et Accepté, sous-tend notre cheminement, esquisse un code moral de la pensée et de l’action. L’ordre est une aspiration inhérente à l’être humain, une réponse à son besoin viscéral et spirituel d’orientation, de sens et de jalons. Image de la Loi Universelle, énigme placée sur notre chemin, l’Ordre suscite un questionnement sans fin, une tension vers les origines. En travaillant à la Gloire du Grand Architecte de l’Univers, nous inscrivons notre vie dans la grandeur de l’harmonie universelle reliant le passé au présent : Tradition et Transmission en sont les maîtres mots.

 

Et, « Il ne peut y avoir de traditionnel que ce qui implique un élément d’ordre transcendant », disait René Guénon.

 

La notion  de sacré est implicite dans la Déclaration des Principes du Rite Écossais :

« La Franc-Maçonnerie proclame comme elle l’a proclamé dès son origine, l’existence d’un principe créateur, sous le nom de Grand Architecte de l’Univers. » 

Le Sacré permet de nous réconcilier avec le profane, cette belle parenthèse de l’éphémère. En nous faisant accepter nos limites, il solidifie notre libre arbitre.

Notre Sacré ne doit pas être entendu comme administration du religieux. Il va de pair avec la laïcité, entendue comme principe moral de tolérance et de respect d’autrui, prônant une pensée autonome refusant le prêt à penser et agissant

"ici et maintenant". 

Le Sacré apporte l’énergie pour aller jusqu’au bout du savoir, la Connaissance qui éclaire, à force de luttes entre le paraître et l’être,  pour que s’esquissent  les contours de l’accomplissement auquel nous aspirons.

Pour vivre le monde en sagesse, il faut le fonder par le Sacré.